DERNIERS JOURS / FOCUS SUR LES COLLECTIONS
Genêt Mayor - Fill in
Jusqu'au 17 juin 2018


De prime abord, on reconnaît dans les dessins de Genêt Mayor (*1976) une esthétique et une démarche propres à l'adolescence. Derrière cette simplicité apparente, le temps du déchiffrage est long, alors qu'un à un, les mots apparaissent. Au milieu des typographies géométriques, pop ou empruntées au graffiti, viennent s’immiscer des extraits de pensées du quotidien de l’artiste. Grinçants et drôles, les mots et formes se déroulent à la manière d’un journal intime.

En 2001, Genêt Mayor initie cette série de dessins dont la réalisation est devenue, depuis, un travail quasi quotidien. Comme certains musiciens font leurs gammes, l’artiste extrait un mot ou une phrase pour lui donner forme. Le principe de travail est donc simple et méthodique : une feuille de papier A4 – parfois déjà annotée –, un mot épinglé auquel il donne un volume et un style, le faisant devenir un slogan de l’absurde. Les feuilles dessinées sont le lieu de la recherche – de formes, de motifs et de jeux de mots – comme pourrait l’être un carnet de croquis. Elles sont le lieu d’une réflexion libre qui jongle avec certaines des préoccupations et intérêts de l’artiste, des références musicales aux bestiaires légendaires, en passant par les rumeurs qui les accompagnent.

Les dessins des collections présentés sont ainsi complétés par ceux prêtés pour l’occasion par l’artiste, afin de faire la part belle à une partie plus confidentielle de son travail, celle de la réflexion et du geste quotidien. Présentées de manière libre et non chronologique, les feuilles, par leur agencement donnent un éclairage renouvelé sur ses bribes de pensée, prélevées au réel comme à l’imaginaire durant ces quinze dernières années. Celles-ci sont présentées en regard de quelques-unes de ses sculptures, afin de continuer une histoire dans l’espace, comme quelques traces d'un rituel archaïque, qui auraient été déposées ici, mais dont l'usage ne pourrait être entièrement compris.