Fondation Lélo Fiaux
Lélo Fiaux, [Terrasse à Ponza], [1952-1957], aquarelle et encre sur papier, 167 x 240 mm, Musée Jenisch Vevey, dépôt de la Fondation Lélo Fiaux


Fondation Lélo Fiaux

Rattachée au Musée Jenisch Vevey, la Fondation Lélo Fiaux est créée à la mort de l’artiste suisse en 1964. Elle a pour première vocation de valoriser et de conserver l’œuvre de Lélo Fiaux (environ 2000 aquarelles, 300 peintures, des archives photographiques et manuscrites). Elle soutient aussi activement la création artistique suisse, par le biais d’acquisitions annuelles dont elle fait don au musée, ainsi que par un prix remis périodiquement.
Elève d’André Lhote à Paris, d’abord mariée au photographe surréaliste américain Harry Long, Lélo Fiaux (1909-1964) pratique tout au long de sa vie la peinture et l’aquarelle, déployant sur sa palette les couleurs flamboyantes des pays qu’elle découvre : Tahiti, Maroc, Italie, etc. Celle que Moravia qualifiera plus tard de « hippie ante litteram » fait de ses voyages le moteur de son art. Elle croque les scènes de la vie quotidienne qu’elle observe entre Rome, Paris, l’Espagne ou la Grèce et photographie les nombreuses personnalités qu’elle côtoie (Alberto Moravia, Henriette Grindat, etc.)

Artiste libre et femme indépendante, Lélo Fiaux s’installe en 1957 à Saint-Saphorin (VD) où nombre de musiciens, peintres, écrivains et photographes gravitent autour de sa personnalité hors du commun.


Président : André Corbaz