Portrait, autoportrait
Ferdinand Hodler (1953-1918), Autoportrait, 1915-1916, crayon de graphite, 272 × 211 mm, Musée Jenisch Vevey, donation Rudolf Schindler © Photo Claude Bornand


Portrait, autoportrait

Dates sous réserve de modification

Depuis le néolithique, l’homme et la femme ont cherché à représenter leurs semblables, et à se représenter eux-mêmes. Cette exposition d’œuvres sur papier offre un foisonnement de visages et de corps, depuis Rembrandt jusqu’à Hodler et Kiki Smith ; elle nous renseigne sur les variations infinies qu’offre l’art du portrait, du réalisme le plus strict au symbolisme et à l’expressionnisme les plus effrénés. Art chamanique à l’origine, l’art du portrait nous interroge sur ces questions fondamentales : « Comment voyons-nous nos semblables, comment nous voyons-nous nous-mêmes ? »

Une exposition sous le commissariat de Frédéric Pajak, commissaire invité, assisté d'Emmanuelle Neukomm, conservatrice Beaux-Arts